Tanabata, la fête des étoiles

AJA 亜細亜

Tanabata, la fête des étoiles

28 mai 2018 évènement 0

Tanabata (七夕) la Fête des Étoiles

La Fête des Étoiles trouve ses origines dans les traditions O-Bon (festival bouddhiste japonais honorant les esprits des ancêtres) et la fête des étoiles chinoises, Qixi. Si elle est d’origine chinoise, cette fête se retrouve cependant aussi sur l’archipel japonais. Et cette année, la fête à lieu le 7 juillet !

 

La légende autour de Tanabata

D’après les mythes, le dieu du ciel, Tentei, aurait eu une fille nommée Orihime, et qui représentait l’étoile de Vega.  Cette jeune fille, dévouée à son père, passait son temps dans les cieux, à lui confectionner des vêtements. Si absorbée par sa tâche, elle n’eut pas l’opportunité de faire de belles rencontres et de rencontrer l’âme sœur.

Son père, conscient qu’il était la cause de cette solitude, décida de l’aider à trouver l’amour. Il organisa une rencontre avec l’étoile d’Altair, Hikoboshi. Dès leur première rencontre, ils s’éprirent l’un de l’autre et se marièrent peu de temps après. Cependant, la bonne initiative de Tentei ne lui apporta pas totale satisfaction : sa fille et son mari, follement amoureux, en oublièrent leurs responsabilités célestes. Furieux, Tentei leur interdit de se voir à nouveau, et décida de les séparer par un obstacle infranchissable : la voie lactée.

Orihime le supplia alors encore et encore de la laisser voir son bien aimé, promettant de se remettre à sa tâche. D’abord récalcitrant, Tentei fini par céder aux suppliques de sa fille, et accorda aux deux époux de pouvoir être réuni un fois par an, au 7ème jour du 7ème mois.

Le chiffre 7 au Japon

Comme dans beaucoup de cultures, le chiffre 7 symbolise la chance, il est un véritable porte-bonheur. L’image la plus répandue en occident est celle du Lucky 7, que l’on peut voir dans les machines à sous des casinos : obtenir un triple 7, c’est la fortune assurée !
La Fête des Étoiles n’est pas présentée comme directement liée à ce chiffre, mais la coïncidence est étonnante, puisque celle-ci prend place la septième nuit du septième mois…

 

Comment la fête-t-on de nos jours ?

Selon les régions de l’archipel japonais, la tradition diffère. Cependant, on porte de manière générale ses vœux sur des feuilles de papier que l’on accroche à un bambou décoré de guirlandes et autres objets ostentatoires. Une fois la Fête des Étoiles terminée, on brûle ou jette alors le bambou dans un fleuve, pour espérer la réalisation de ces vœux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *